Rechercher
  • l arcade

Première exposition de l'été 2020, à l'Arcade, avec Willem Heijkoop

L'artiste et la tauromachie

Il est certain que l’on se posait la question :« est-ce que la galerie va ouvrir pour cette saison 2020 ? » Il s’avère que oui, samedi dernier, c’était le vernissage avec une joie pour beaucoup d’amateurs d’art, cette saison s’ouvre sous de très bons auspices avec l’artiste peintre Willem Heijkoop. Très apprécié des Saint-Clarais et d’ailleurs, c’était comme une bouffée d’oxygène de retrouver l’ambiance de cette galerie, où l’on est toujours accueilli avec attention et disponibilité par de charmants bénévoles qui en assurent la garde.

Willem est un artiste hollandais né en 1942, il a étudié la peinture des grands peintres flamands du XIX°siècle aux Beaux-Arts de Rotterdam. A dessiné et peint dès l’âge de 9 ans. Après avoir sillonné d’autres chemins, d’autres routes, à la recherche de « coups de cœur picturaux » en Europe et en Afrique, mais aussi à Paris, où il a eu le bonheur de rencontrer des peintres célèbres et s’est fait connaître auprès de grandes galeries. Après quelques années en Suisse, il vit et travaille aujourd’hui à Saint-Clar. Quand on rencontre Willem pour la première fois, on est déjà impressionné par sa taille, un grand bonhomme de 2 m vous regarde et ne laisse par indifférent, une belle personnalité. On éprouve immédiatement de la sympathie pour cet homme chaleureux et comme le confie Gilles Nicoud (président de l’association l’Arcade) : « Willem est un homme généreux, généreux dans sa peinture, et généreux dans sa vie de tous les jours. Il a de grandes qualités humaines rares… »

L'exposition

L’univers de l’artiste est un monde à part, à la fois une logique picturale, un humanisme présent, une inspiration foisonnante. Il s’exprime avec sincérité sur un thème difficile, la tauromachie. Un genre où il faut avoir du ressenti, où la raison échappe à l’artiste, la palette est dans les nuances de blanc et noir, comme si il n’avait pas envie de couleurs, c’est à la fois poétique et énigmatique. On remarque dans ses toiles, l’affrontement entre le toréro et le taureau, un tourbillon de pure énergie, un spectacle dont on connait l’issue. Willem nous fait partager sa vision personnelle de l’ambiance, expliquant à travers ses œuvres, les angoisses des deux acteurs dans l’arène. Il s’ingénie à rendre une certaine perfection sans jamais tomber dans l’exagération, c’est tout l’art de ce brillant artiste peintre. À quelques pas de la galerie, une autre salle appelée « Puits de lumière » dans laquelle des toiles aux larges dimensions sont présentées, d’autres histoires plus douces s’en dégagent, comme Amsterdam, Toulouse ou Lectoure, un étonnement ! Quelques titres évocateurs : « Batacaro de el Pipi » « Toros dans mon jardin de rêve » « Remata à Séville » « Toros en el campo » ou encore « Naturelle dans la pluie »…..

Gilles Nicoud, précise également dans son discours « qu’il est important de remercier, la mairie de Saint-Clar, notamment avec David Taupiac, pour son aide financière apportée dans cette aventure artistique, ainsi que les généreux donateurs, en premier lieu le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne, l’agence immobilière de Saint-Clar Immo-Lomagne, et son dirigeant Bertrand Leguillou, l’entreprise Rouillès-Gers également du village, et son patron Guillaume, et le Conseil Départemental du Gers, et Bernard Gendre.

Cette exposition a débuté le 21 juin et dure jusqu'au 19 juillet inclus, d'autres expositions suivront durant la période estivale, elles seront annoncées dans nos colonnes.

Horaires d’ouverture de la galerie l’Arcade : Mercredi : 16h30-18h30 ; Jeudi :10h-12h30 ; Samedi et Dimanche : 16h30-18h30. Fermé lundi, mardi et vendredi. Téléphone : 06 86 95 58 77


0 vue0 commentaire